Roubaix à l’heure anglaise 1840-1968

La Piscine, Roubaix
Jusqu’au 8 janvier 2023

dans le cadre d’un automne anglais à La Piscine

Lors de son expansion au XIXe siècle, Roubaix n’a qu’un modèle : l’industrie textile anglaise. Entre admiration réciproque et concurrence effrénée, toute l’histoire de la ville est jalonnée de rendez-vous réguliers avec l’Angleterre, tant pour des aspects industriels et techniques que pour des points commerciaux ou des débats sociaux, politiques ou artistiques.

Des années 1840, quand les pères fondateurs des entreprises roubaisiennes développent l’échelle de leurs productions, à l’année 1968, date du jumelage de Bradford avec Roubaix, se joue une multitude d’échanges. L’univers textile concentre l’essentiel des allers-retours : visites techniques, achats de matériel, installations d’entreprises britanniques à Roubaix, échanges de modèles de tissus et questions sans fin de l’approvisionnement en laine dans le Commonwealth… Des points culminants sont atteints dès le début du XXe siècle : en 1908 avec l’Exposition franco-britannique de Londres, dans laquelle sont distingués nombre de Roubaisiens, et en 1911, par l’éclat de l’Exposition internationale à Roubaix couronnée par la présence de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande. Entre 1920 et 1968, ces échanges continueront, et seront marqués par la visite d’État de la reine Elizabeth II en 1957.

Autour du textile, la question des modèles sociaux liés à l’industrie est également débattue à Roubaix, tout comme celle des formations à l’ENSAIT et des modèles pédagogiques anglais. La diplomatie, le sport, la musique sont aussi au rendez-vous. Roubaix, une Manchester française ?

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux