Kassandre Fradelin

Attachée de presse

Observatoire depuis 2021

Anglais : courant
Italien : intermédiaire
Maîtrise Indesign : avancée

FORMATION

Licence en Classe Préparatoire aux Grandes Écoles A/L à Claude Monet, Paris XIIIè
Master en Humanités et Lettres Classiques, Université Paris X, Nanterre
Master en Lettres – Édition – Médias, Université Paris III, Sorbonne Nouvelle

Printemps impressionniste

Une saison dédiée dans les Hauts-de-France grâce au musée d’Orsay
Printemps 2024

En 2024, le ministère de la Culture et le musée d’Orsay fêtent les 150 ans de l’Impressionnisme. En parallèle à l’exposition Paris 1874. Inventer l’impressionnisme qui se tiendra à Paris, quelque 180 oeuvres prêtées exceptionnellement par le musée d’Orsay seront à découvrir dans 34 musées de France. Parmi les musées bénéficiant ainsi de la générosité d’Orsay, référence mondiale de la peinture impressionniste et postimpressionniste, cinq grands musées de la région Hauts-de-France
ont souhaité s’unir autour d’une saison commune désignée PRINTEMPS IMPRESSIONNISTE, à découvrir au Musée de Picardie d’Amiens, au Musée de la Chartreuse de Douai, au Palais des Beaux-Arts de Lille, au MuBA de Tourcoing et à La Piscine de Roubaix.

À AMIENS, le Musée de Picardie s’inscrit dans cette célébration en présentant au public le tableau Sur la plage d’Édouard Manet, peint en 1873 à Berck-sur-Mer. Au temps de la naissance du tourisme balnéaire, la plage fut un des motifs favoris des impressionnistes pour faire émerger une peinture nouvelle, notamment sur la côte d’Opale. C’est donc par l’angle territorial que le Musée de Picardie envisagera cette saison, en révélant combien les impressionnistes ont su s’approprier par la peinture des lieux devenus familiers pour notre regard moderne.
SUR LA PLAGE IMPRESSIONNISTE. DANS L’ŒIL D’ÉDOUARD MANET – 16 MARS → 16 JUIN 2024 / MUSÉE DE PICARDIE – AMIENS

À DOUAI, c’est en regard de La Rue Montorgueil, chef-d’œuvre de Claude Monet prêté par le musée d’Orsay, que le musée de la Chartreuse exposera ses riches collections impressionnistes, constituées grâce à Henri Duhem (1861-1941). Durant 40 ans, cet artiste et collectionneur y fit entrer des œuvres de Camille Pissarro, Auguste Renoir ou Alfred Sisley, mais aussi de ses amis Henri Le Sidaner et Henri Martin, auxquels il apporta son soutien, par sa fortune et ses relations, au début de leur carrière.
MONET-DUHEM, L’IMPRESSIONNISME À DOUAI – 27 MARS → 24 JUIN 2024 / DOUAI, MUSÉE DE LA CHARTREUSE

À LILLE, le Palais des Beaux-Arts célèbrera cet anniversaire grâce à un ensemble d’œuvres de Claude Monet, figure fondatrice du mouvement impressionniste, représentant le village de Vétheuil, qui occupa une place singulière dans la vie de l’artiste. Constituée de deux chefs d’œuvre des collections lilloises et de quatre prêts prestigieux du Musée d’Orsay, la série inédite ainsi constituée évoquera le rythme des saisons et deux périodes stylistiques de Monet.
MONET À VÉTHEUIL : LES SAISONS D’UNE VIE – 18 AVRIL → 24 SEPTEMBRE 2024 / PALAIS DES BEAUX-ARTS DE LILLE

À ROUBAIX, c’est le thème de l’enfance qui sera mis à l’honneur à La Piscine, puisque la célèbre Petite Châtelaine de Camille Claudel du musée roubaisien recevra la visite de quelques enfants impressionnistes des collections nationales : trois tableaux de Degas, Renoir et Pissarro, et deux sculptures de Degas, dont l’iconique Petite danseuse de 14 ans.
LES ENFANTS IMPRESSIONNISTES DU MUSÉE D’ORSAY – 17 FÉVRIER → 26 MAI 2024 / ROUBAIX – LA PISCINE

À TOURCOING, le MUba Eugène Leroy accueille l’événement majeur des 150 ans de l’impressionnisme grâce au prêt exceptionnel de 58 chefs-d’œuvre des collections du musée d’Orsay signés Monet, Sisley, Renoir, Pissarro, Cézanne ou Gauguin. Les vues des bords de Seine ou de campagne sont autant d’occasions d’observer les vibrations de la lumière et les miroitements de l’eau au gré des heures et des saisons. L’exposition explore ainsi cette révolution picturale à travers le thème du paysage et le lien qui unit les artistes à la nature dans la 2e moitié du 19e siècle.
PEINDRE LA NATURE. PAYSAGES IMPRESSIONNISTES DU MUSÉE D’ORSAY – 16 MARS → 24 JUIN 2024 / TOURCOING – MUBA EUGÈNE LEROY

Ces cinq expositions, véritables opportunités pour les publics du territoire ou d’ailleurs de découvrir des chefs-d’oeuvre nationaux, seront assorties de programmations dédiées (rencontres, musique…) et de médiations originales (méditation…).

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

La Fondation de l’Hermitage fête ses 40 ans !

Sise dans une splendide demeure du XIXe siècle au cœur d’un parc centenaire offrant une vue unique sur le lac Léman et les Alpes, la Fondation de l’Hermitage célèbre cette année son 40 ans anniversaire.
L’HERMITAGE EST UNE FÊTE ! Pour marquer l’événement, la Fondation de l’Hermitage organise une journée festive le samedi 29 juin 2024 entre 14h et minuit. Sous la bannière « On n’est pas sérieux, quand on a 40 ans ! », l’événement propose des animations et de nombreuses activités offertes à toutes et à tous.

Attachée de presse : Kassandre Fradelin
kassandre@observatoire.fr
+33 7 66 54 16 73
L https://www.linkedin.com/in/kassandre-fradelin-51a7a4208/

Présentation de la 4ème donation consentie par Colette Soulages

En 2024, le musée présentera dans une salle des collections permanentes la quatrième donation consentie par Colette Soulages en juin 2023. Cette présentation des sept Outrenoirs (oeuvres majeures de 1999 à 2022, dont la dernière Peinture 102 X 130 cm 15 mai 2022) s’inscrit au coeur d’une présentation plus générale d’un nouvel accrochage des collections.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L https://www.linkedin.com/in/aureliecadot/

Le musée Soulages fête ses 10 ans !

C’est le 30 mai 2014 que le musée Soulages a ouvert ses portes, à Rodez, ville natale du peintre, sans aucun doute l’une des plus grandes figures de l’abstraction tant en France qu’à l’étranger. Le musée abrite les donations de Pierre et Colette Soulages, parmi les plus conséquentes consenties par un artiste de son vivant, et qui constituent le plus important ensemble de Pierre Soulages au monde. Imaginé par les architectes catalans de RCR, le musée Soulages se veut un bâtiment résolument contemporain et parfaitement intégré au paysage.
En 2024, le musée Soulages fêtera ses 10 ans et dans ce cadre proposera une programmation culturelle avec des événements tout au long de l’année et un point d’orgue le weekend du 30-31 mai.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L https://www.linkedin.com/in/aureliecadot/

Epidémies. Prendre soin du vivant

Musée des Confluences, Lyon : du 12 avril 2024 au 16 février 2025

Alors que nous venons de traverser collectivement la pandémie de la COVID-19, quelle mémoire conservons-nous des épidémies du passé et comment nous préparer à celles à venir ? Depuis des millénaires, les épidémies touchent les sociétés humaines mais aussi les autres espèces animales, sur tous les continents. En s’appuyant sur des collections de médecine, d’ethnographie, des spécimens d’histoire naturelle ou encore des œuvres contemporaines, l’exposition nous invite à envisager les épidémies comme un phénomène non seulement biologique mais également social, dans un monde où santé humaine, santé animale et santé environnementale sont liées.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L https://www.linkedin.com/in/vanessa-leroy-4b36bb67/

Monet à Vétheuil : les saisons d’une vie

Palais des Beaux-Arts de Lille : du 18 avril au 24 septembre 2024

Au printemps 2024, le Palais des Beaux-Arts de Lille s’associe au musée d’Orsay pour célébrer les 150 ans de l’impressionnisme autour de Claude Monet, figure fondatrice de ce mouvement.
Le Palais des Beaux-Arts de Lille possède deux toiles de Claude Monet représentant le village de Vétheuil, issues toutes deux de la donation Masson datant des années 1970 : La Débâcle, peinte dans les premières semaines de 1880 et Vétheuil, le matin, réalisée vingt ans plus tard. Vétheuil occupe une place singulière dans la vie et l’oeuvre de l’artiste. En rapprochant les oeuvres du Palais des Beaux-Arts de Lille de quatre prêts prestigieux du musée d’Orsay sur le même sujet, cette exposition permettra d’évoquer à la fois le rythme des saisons et deux périodes stylistiques de l’artiste. Cet ensemble exceptionnel de 6 oeuvres rassemblées pour la première fois à Lille montrera ainsi au public deux moments marquants de la vie de Claude Monet, l’un difficile et l’autre plus prospère.
L’exposition sera accompagnée par une expérience immersive au coeur de l’Atrium du musée qui offrira l’opportunité d’une respiration et prolongera l’expérience de visite par une méditation guidée permettant d’explorer, en pleine conscience, un paysage des collections du Palais des Beaux-Arts.

Exposition présentée dans le cadre des 150 ans de l’impressionnisme avec le musée d’Orsay

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Ouverture du musée L’Inguimbertine, Carpentras

Le 19 avril 2024

L’unique bibliothèque-musée de France ouvre à Carpentras en 2024.
L’Inguimbertine, la seule bibliothèque-musée de France, rouvre ses portes dans un nouvel écrin de 10 000 m2 : l’hôtel-Dieu de Carpentras. Cette inauguration aura lieu le week-end du 19, 20 et 21 avril 2024 et viendra clore un chantier de 15 ans pour le deuxième plus grand monument historique du Vaucluse.
Cet événement marquant promet d’immerger les visiteurs dans un univers exceptionnel, fusionnant la richesse d’une bibliothèque de lecture publique, un fonds bibliographique ancien de renom, et une collection muséale diversifiée. L’héritage visionnaire de l’évêque dom Malachie d’Inguimbert, datant du XVIIIe siècle, prend ainsi une nouvelle vie dans ce monument historique, qu’il a lui-même imaginé.
Au sein d’un cadre architectural exceptionnel, la bibliothèque-musée Inguimbertine s’érige comme une ode à la diffusion des savoirs, célébrant entre autres, le patrimoine culturel du Comtat Venaissin, État indépendant appartenant au Pape jusqu’en 1791.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Quels beaux visages !

Nouvelles oeuvres

Musée des beaux-arts, Calais : du 20 avril au 3 novembre 2024

L’exposition du musée des beaux-arts de Calais est construite à partir de plusieurs oeuvres et séries d’oeuvres qui toutes ont en commun la représentation de personnes, de visages. Ces créations ont été réalisées entre 1968 et 2019. La plupart d’entre elles sont donc récemment entrées dans les collections du musée et quelques-unes n’ont jamais été exposées. Elles appartiennent à différents champs artistiques, de la sculpture en bronze au street art et se découvrent au travers de trois approches contemporaines de la représentation des individus.
Les thèmes du portrait d’artiste, de la mémoire et de la représentation sociale transpirent de ces oeuvres qui interpellent le visiteur.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L https://www.linkedin.com/in/aureliecadot/

Gardiens du Temps. Installation monumentale de Jiang Qiong Er

Musée national des arts asiatiques – Guimet : du 27 avril 2024 à février 2025

Pour ouvrir avec faste l’année de la Chine à Guimet, des installations monumentales et spectaculaires investissent les espaces du musée Guimet pour une réinterprétation contemporaine et follement imaginative de symboles culturels et mythologiques chinois.
À partir de fin avril et jusqu’à la fin de l’année, le musée Guimet invite l’artiste plasticienne et designer Jiang Qiong Er, originaire de Shanghai, à dialoguer avec ce haut lieu des arts asiatiques à travers une oeuvre inédite. Avec Gardiens du Temps, Jiang Qiong Er intervient dans plusieurs espaces emblématiques invitant à cheminer au gré d’émotions spectaculaires et de moments d’envoûtement, engageant une réflexion visionnaire sur le temps, entre tradition et technologie, héritage et innovation, mémoire et imagination.

Attachée de presse : Viviane Joessel
viviane@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L https://fr.linkedin.com/in/viviane-joessel-5974991a3

Cappiello caricaturiste – 1898-1905

Musée Louis Senlecq, L’Isle Adam : du 28 avril au 22 septembre 2024

Le musée d’Art et d’Histoire Louis-Senlecq de L’Isle-Adam présente une exposition consacrée aux caricatures de Leonetto Cappiello (1875-1942).
Pour la première fois, Cappiello est mis à l’honneur dans un projet d’envergure à travers un prisme moins attendu que son œuvre d’affichiste, sujet privilégié des expositions et publications qui lui ont été consacrées ces quarante dernières années.

L’œuvre de caricaturiste de Cappiello est ici mise en perspective avec son activité d’affichiste mais aussi de sculpteur. Il s’agit par ailleurs de questionner les enjeux de la caricature mondaine à la lumière des réalités socioculturelles de l’époque.

À travers dessins, esquisses préparatoires, affiches et sculptures – dont plusieurs seront présentées pour la première fois – se dessine un portrait du Tout-Paris artistique, littéraire et mondain de la Belle Époque.
Cette exposition rassemble une centaine d’œuvres et de documents provenant de l’Atelier Cappiello, du Musée d’Orsay et du Musée des Arts décoratifs (Paris).

Attachée de presse : Viviane Joessel
viviane@observatoire.fr
+33 7 66 42 12 30
L https://fr.linkedin.com/in/viviane-joessel-5974991a3

Natures vivantes, images et imaginaires des jardins d’Albert Kahn

Musée départemental Albert-Kahn, Boulogne-Billancourt : du 30 avril au 31 décembre 2024

Après un cycle d’expositions consacré au voyage (Autour du Monde, puis Rio-Buenos Aires 1909), le musée poursuit sa déclinaison des « fondamentaux » du projet du célèbre banquier philanthrope avec sa grande exposition de l’année : Natures vivantes, images et imaginaires des jardins d’Albert Kahn, qui illustre la passion du philanthrope pour le végétal à travers les milliers d’images réalisées dans ses jardins de Boulogne et du Cap-Martin, accompagnées d’œuvres d’artistes contemporains. Sur une proposition de l’historienne de l’art et commissaire d’exposition Luce Lebart, elle réunit près de 200 photographies autochromes pour la plupart présentées pour la première fois au public, accompagnées de films, objets, et d’une série de contributions d’artistes contemporains invités.

Attachée de presse : Camille Faivre
camille@observatoire.fr
+33 7 82 28 80 94
L https://www.linkedin.com/in/camille-faivre-0aaa89166/