Blog

Réouverture du musée des Arts Précieux Paul-Dupuy

Toulouse
Depuis le 16 novembre 2022

Après plus de 3 ans de travaux, le musée des Arts Précieux Paul-Dupuy a rouvert ses portes au public le 16 novembre 2022. La nouvelle muséographie permet au musée de valoriser pleinement ses collections permanentes tout en poursuivant une politique ambitieuse d’expositions temporaires. Situé dans le quartier historique des Carmes, à Toulouse, Paul-Dupuy est le musée des arts décoratifs et des arts graphiques de la mairie de Toulouse.

À sa fondation au début du XXe siècle, le musée est installé dans un ancien hôtel particulier de parlementaire toulousain du XVIIe siècle. C’est alors une institution privée qui abrite la riche collection (tableaux, objets d’art et ethnographiques, sculptures, mobilier, dessins, estampes, etc.) de l’amateur d’art Paul Dupuy (1867-1944). Par testament, le lieu devient la propriété de la ville qui l’ouvre au public le 14 juillet 1949. Constamment enrichies depuis l’origine, les collections du musée Paul-Dupuy restent à l’image de son inventeur : précieuses, éclectiques, et à « contre-courant ».

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Ouverture de la Maison Impressionniste Claude Monet

Argenteuil
Depuis le 17 septembre 2022

En septembre 2022, la ville d’Argenteuil ouvre au public les portes de la maison habitée par Claude Monet de1874 à 1878.
Conçu comme une chasse au trésor, le parcours de visite scénographié invite les visiteurs à la découverte des œuvres du peintre, dans un écrin architectural évoquant l’ambiance de la maison dans laquelle a vécu la famille Monet. Cachées dans les éléments du mobilier ou de l’architecture, les œuvres évoquées sont subtilement auréolées par une mise en lumière adaptée et délicate dans un décor du XIXème siècle. Le public peut alors s’immerger dans les paysages du peintre impressionniste réalisées à Argenteuil et dans les environs.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Réouverture du département du Moyen Âge et de la Renaissance

Palais des Beaux-Arts, Lille
Depuis le 30 juin 2022

Après la refonte de l’Atrium et du département des Plans- reliefs, le musée poursuit sa métamorphose pour remettre en lumière ses collections et favoriser de nouvelles expériences de visite pour le plus grand nombre.
C’est au département du Moyen Âge et de la Renaissance, présentant un magnifique panorama de l’art en Europe du 12ème au 16ème siècle dans une superbe architecture de briques et de béton, d’être maintenant repensé.
Il s’agit de poser un autre regard sur ces collections exceptionnelles à travers une scénographie renouvelée, soutenue par une reprise totale de l’éclairage. Une médiation revue et enrichie, alliant textes et images, permettra de mieux appréhender les œuvres, leurs contextes et leurs usages.
Des dispositifs numériques sur mesure, des projections et des vidéos d’artistes contemporains viendront également accompagner le nouveau parcours, à la fois sensible et innovant, pour une redécouverte de ces périodes artistiques si riches.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Réouverture du parcours couvert

Forum antique de Bavay, musée archéologique du Département du Nord

Depuis le 14 mai 2022

Situé dans l’Avesnois, le Forum antique de Bavay, musée archéologique du Département du Nord abrite les vestiges du plus grand forum découvert en France.
Classé site archéologique d’intérêt national et Monument Historique, le forum, avec ses 2.5 hectares est l’un des plus grands de tout l’Empire romain.

Après 9 mois de fermeture, le Forum antique de Bavay ouvre de nouveau ses portes au public avec : le site sous son parcours couvert de 6400 m2 qui propose au public une nouvelle expérience de visite tout en protégeant les vestiges ; un accueil réaménagé ; une exposition temporaire « M’as-tu vu ? Etre et paraître à la romaine en Gaule du Nord ».

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Domaine de Vaux-le-Vicomte, château et jardins

En 2022 Vaux-le-Vicomte célèbre le Grand Siècle de l’art

Le Château de Vaux-le-Vicomte, chef d’œuvre du XVIIe siècle de l’architecte Lois Le Vau, du peintre-décorateur Charles Le Brun et du jardinier André Le Nôtre, ouvrira ses portes le samedi 2 avril pour une nouvelle saison et une programmation spéciale, dédiée aux artistes du Grand Siècle. Bien avant que Louis XIV ne devienne protecteur des arts et des sciences, Nicolas Fouquet s’entoure des plus grands esprits créateurs de son temps. Entre autre, le surintendant des finances s’adjoint les services de Vatel, chef d’orchestre de ses réceptions, et verse à Jean de La Fontaine une pension poétique en échange de vers sur sa demeure. Molière et Lully travaillent de concert à la comédie-ballet présentée au roi lors de la fête du 17 août 1661, tandis que Le Vau, Le Nôtre et Le Brun travaillent d’arrache-pied pour terminer les chantiers de Vaux…

En 2022, le Château de Vaux-le-Vicomte met à l’honneur les plus grands artistes du Grand Siècle, qui façonnent le patrimoine et la culture française depuis trois siècles.
Vatel, tout d’abord, sera promu dans les cuisines du château. A partir du 23 avril, les visiteurs seront conviés à découvrir le maître d’hôtel en pleine préparation de la fête du 17 août 1661, et à goûter l’un des mets qu’il servit au roi !
À compter du 14 mai 2022, le château rendra hommage à Charles Le Brun grâce à une prouesse technologique de projection lumineuse. Pour la première fois, la fresque initialement prévue par le peintre pour la coupole et les murs du Grand Salon sera retranscrite via des projecteurs, permettant aux visiteurs de découvrir cette pièce centrale du château finalement achevée !

Enfin, les génies du Grand Siècle seront mis en avant durant toute l’année lors des événements et temps forts du château.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Le palais du Soleil, l’oeuvre majestueuse de Charles Le Brun

Projection monumentale dans le Grand Salon de Vaux-le -Vicomte

Depuis le 14 mai 2022

Centre architectural du bâtiment, le Grand Salon est un espace complexe, novateur et inachevé, formant un pivot central duquel rayonne l’ensemble du décor du Château de Vaux-le-Vicomte. En 1660, le peintre-décorateur Charles Le Brun avait préparé un programme décoratif majestueux et ambitieux pour les 380m2 de voûte du grand salon. Le projet conjuguait avec harmonie et grandeur la somme des connaissances en architecture, sculpture, peinture, mais aussi en astronomie et en astrologie, en histoire et en géographie de son époque.

L’arrestation de Fouquet empêcha Le Brun de réaliser son projet. Mais un dessin préparatoire et une estampe, qui ont déclenché l’admiration du maître italien, ont été conservés jusqu’aujourd’hui, et nous permettent de restituer le projet. Cette peinture, qui aurait été la plus grande jamais réalisée par Le Brun, fut nommée « Le Palais du Soleil » par Mademoiselle de Scudéry dans son roman Clélie.

Le graveur Girard Audran (1640-1703) réalisa une estampe gravée à l’eau-forte et au burin du projet de Le Brun. Plusieurs étapes intermédiaires ont également été saisies chez le peintre : sept feuilles d’études à la sanguine (dont quatre comportent un verso), ainsi que cinq copies à la pierre noire, très appliquées et mises au carreau, qui ont servi pour l’estampe. Le peintre en conservait les planches et les éditait : elles sont aujourd’hui à la Chalcographie du Louvre.
C’est cette estampe qui sera projetée sur la voûte du grand salon grâce à 21 videoprojecteurs de 15.000 lumens discrètement installés dans la pièce.
Des hypothèses colorisées de l’estampe, réalisées à partir d’études historiques, seront également projetées. Et pour que l’harmonie soit complète, une hypothèse de motifs de couleurs sera également projetée sur chaque détail des élévations et de leurs stucs grâce au mapping vidéo.

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Afrique. Les religions de l’extase

Chemins du patrimoine en Finistère, Abbaye de Daoulas – Jusqu’au 4 décembre 2022

Pour sa prochaine grande exposition annuelle, l’Abbaye de Daoulas invite le MEG – Musée d’ethnographie de Genève avec « Afrique. Les religions de l’extase ». Cette exposition propose un voyage en Afrique, à la découverte des cultures religieuses de ce continent ; une véritable plongée dans une atmosphère de mysticisme et de découverte de la ferveur des croyants. Fidèle à sa vocation de s’emparer de grandes questions de société, y compris les plus sensibles, l’Abbaye de Daoulas relève le défi en choisissant d’aborder les religions en Afrique, pour en montrer la pluralité des pratiques. Une exposition d’envergure internationale, unique dans la région du Grand Ouest à découvrir à partir du 3 juin.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Cirque !

Musée Matisse, Le Cateau-Cambrésis – Jusqu’au 31 décembre 2022

Depuis le samedi 9 avril 2022, le Musée Matisse vous invite à découvrir leur nouvelle exposition consacrée à l’univers du cirque et à ses traductions plastiques. Les personnages, décors et espaces hauts en couleurs du cirque ont séduit de multiples artistes parmi lesquels, dans leurs collections, Marc Chagall, Fernand Léger, Henri Matisse ou encore Georges Rouault. Par un flamboyant répertoire de lignes sinueuses, de formes et de couleurs puissantes, sur le papier ou sur la toile, ils en ont fixé l’énergie et la souplesse, la force et magie, les jeux d’équilibre, mouvements et émotions. Basée sur les collections du musée et enrichie de documents prêtés par les Archives départementales du Nord, cette exposition sera présentée dans les salles Tériade.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Lecoanet Hemant. Les orientalistes de la Haute Couture

Cité de la dentelle et de la mode, Calais – Jusqu’au 31 décembre 2022

La Cité de la dentelle et de la mode de Calais propose la première exposition rétrospective consacrée à la maison Lecoanet Hemant et dévoile plus de quarante ans de créations alliant l’art de la couture française à l’esprit de l’Orient. Depuis les premières réalisations de Lecoanet Hemant, en tant que maison de haute couture parisienne, jusqu’aux tenues actuelles de prêt-à-porter conçues en Inde, plus de quatre-vingt silhouettes sont présentées dans une mise en scène graphique et colorée.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Insurgé.es ! Regards sur celles et ceux de la Commune de Paris de 1871

Musée d’art et d’histoire Paul Eluard, Saint-Denis – Du 9 décembre 2022 au 6 mars 2023

L’exposition Insurgé.es ! entend faire la part belle aux nouvelles approches de la Commune de Paris de 1871. En s’appuyant sur des œuvres remarquables, célèbres ou jamais dévoilées, elle présente les événements et les mémoires qui les ont transmis à hauteur d’hommes, de femmes et d’enfants, qu’ils soient célèbres ou moins connus, identifiés ou anonymes, individus ou collectifs. Plus de 30 personnalités de tous horizons sont invitées à partager leur point de vue sur les événements et leurs résonnances contemporaines.

Attachée de presse : Jessica Gilles
jessica@observatoire.fr
+33 7 82 28 80 94
L jessica-gilles-1562a7159

Artistes voyageuses – L’appel des lointains, 1880-1944

Palais Lumière, Evian
Du 11 décembre 2022 au 21 mai 2023

Cette exposition réunit une quarantaine d’artistes et de photographes, de la « Belle Époque » à la seconde guerre mondiale, dont les itinéraires artistiques ont emprunté les routes de l’ailleurs, parcourant le monde, du continent africain à l’Orient lointain.
Un nouveau contexte, celui des premiers mouvements féministes, encourage les femmes à s’affirmer hors de l’espace domestique, et promeut l’image d’une « femme nouvelle » actrice de son destin. 

Attachée de presse : Margot Spanneut
margot@observatoire.fr
+33 7 66 47 35 36
L https://www.linkedin.com/in/margot-spanneut-363648153

Ryker, un Tyrannosaurus rex au musée des Confluences à Lyon

Musée des Confluences, Lyon
Du 16 décembre 2022 au 31 décembre 2023

Du vendredi 16 décembre 2022 au 31 décembre 2023, les visiteurs du musée des Confluences découvriront Ryker, un spécimen de Tyrannosaurus rex mâle.
Présenté pour la première fois au monde, Ryker est le quatrième T. rex le plus complet jamais découvert avec 73 % de son squelette fossilisé. Son étude par d’éminents paléontologues offre un témoignage saisissant sur la lutte pour la survie des dinosaures.
En accueillant Ryker pour un an, le musée des Confluences remonte le temps jusqu’au Crétacé supérieur, il y a 66 millions d’années. Tyrannosaurus rex, le plus célèbre de tous les dinosaures, est l’un des prédateurs les plus redoutables à avoir parcouru la Terre. Pourtant, une étude récente estime que seulement un T. rex sur 80 millions a été préservé sous forme de fossile. Rares sont les squelettes arrivés jusqu’à nous, encore plus lorsqu’ils sont aussi complets que Ryker.
Pour son dévoilement mondial, Ryker investit une des salles d’exposition du musée des Confluences avec une exposition- événement. Ryker est seulement le second Tyrannosaurus rex à être exposé en France.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

RCR Arquitectes

Ici et ailleurs, la matière et le temps

Musée Soulages, Rodez
Du 17 décembre 2022 au 7 mai 2023 

En collaboration avec le Centre Pompidou, Paris


Ici et ailleurs, la matière et le temps célèbre RCR, architectes catalans du musée Soulages. Ici, car c’est à Rodez qu’une histoire se joue, et ailleurs pour évoquer leurs réalisations en Europe et la variété de leurs pratiques, entre architecture et territoires, aquarelles et design d’objets du quotidien. Les mots clés de l’expérience RCR sont : nature, paysage, matière, couleurs et le temps qui s’étire et rassemble.
L’exposition à Rodez, RCR Arquitectes. Ici et ailleurs, la matière et le temps rend hommage au travail des RCR avec une importante sélection représentative de maquettes, de plans, d’esquisses, de gouaches, vidéogrammes et de photographies sur plus de 30 années de création des RCR. La scénographie s’appuie sur trois ensembles distincts et constitutifs de l’expérience RCR, le paysage, l’architecture et le design, trois présentations perméables dressant le portrait des RCR. A ces trois espaces scénographiques est ajoutée une salle destinée au musée Soulages, à son histoire et à son avenir.

L’exposition est ponctuée d’œuvres qui ont irrigué la créativité des RCR : Donald Judd, Joan Miró, Richard Serra, Claudi Casanovas, Leonci Quera, Pierre Soulages, Salvador Dalí… Un dialogue avec les artistes se noue en salle d’exposition.
A Rodez, l’événement RCR comptera environ 70 pièces exposées dans une scénographie imaginée et dessinée par les Catalans.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Museum Connections 2023

Inspirons l’expérience culturelle et touristique de demain

Paris, Porte de VersaillesLes 17 & 18 janvier 2023

Salon professionnel international, résolument tourné vers les enjeux économiques et durables des musées, lieux culturels et touristiques, Museum Connections décode les tendances et innovations pour imaginer les nouvelles expériences de visite.

Salon, conférences, business meetings, animations, démonstrations, expositions, e-news, rendez-vous, Véritable think tank du monde de la culture, Museum Connections donne aux professionnels internationaux et passionnés l’occasion de construire leur avenir en faisant émerger de nouvelles solutions. Museum Connections est le point de rencontre de toutes les dimensions qui feront l’expérience culturelle et touristique de demain. Animateur de la communauté internationale, Museum Connections rassemble, depuis plus de 27 ans, les professionnels du secteur, tous les ans en janvier à Paris.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Nous qui désirons sans fin

Karine Rougier, lauréate du 11e Prix Drawing Now

Drawing Lab, Paris
Du 20 janvier au 31 mars 2023

Nous qui désirons sans fin est le titre de l’exposition personnelle de Karine Rougier au Drawing Lab. Distinguée par le Prix Drawing Now en 2022, l’artiste profite de cette invitation pour dresser un véritable panorama de son univers artistique. Du dessin au graphite à la gouache, de la peinture à l’aquarelle, de la photographie à la peinture, nous vous proposons non pas de découvrir l’univers, mais plutôt les univers de Karine Rougier.

Véritable anthologie picturale, l’exposition est une encyclopédie de références et d’images issues de la collection personnelle de l’artiste. Cartes à jouer, illustrations anciennes scientifiques et religieuses ou encore archives et manuscrits médiévaux, Karine puise son inspiration dans les images, les dessins et les illustrations du monde. Ces images elle les découpe, les classe et les archive dans de nombreuses petites boites en métal qui ornent les étagères de son atelier aux côtés de nombreux livres. Des images qui sont ensuite reprises, intégrées, réinterprétées, collées ou redessinées dans de nouvelles histoires œuvres de l’artiste. L’exposition Nous qui désirons sans fin est un plongeon dans le dessin, une invitation à jouer, piocher une carte et lire un nouveau monde. 

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Workshop #2 – Quelle durabilité pour nos musées : inclure, participer, réparer

Palais des Beaux-Arts, Lille – Les 26 et 27 janvier 2023

Après un premier workshop en 2021 traitant du volet « écologique » de la durabilité dans les musées, le Palais des Beaux-Arts de Lille souhaite continuer à jouer le rôle de polarisateur du débat sur cette question en l’abordant cette fois ci sous l’angle du public : comment concrètement agir pour rendre le musée plus accueillant et inclusif ? Sur quelles connaissances fonder nos actions en matière d’art thérapie et de développement du bien être par l’expérience muséale ? Quels sont nos outils pour diversifier réellement les publics et discriminer moins ? Une quarantaine d’invités plancheront deux jours durant sur ces questions, en privilégiant comme à l’accoutumée les approches pratiques, les exemples concrets et les points de vue transversaux, au-delà du seul cercle des musées français.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

David Hockney, collection de la Tate

Musée Granet, Aix-en-Provence – Du 28 janvier au 28 mai 2023

Le musée Granet, institution phare de la ville d’Aix-en-Provence présente en partenariat avec la Tate Gallery, du 28 janvier au 28 mai 2023 sur plus de 700 m2, une exposition – rétrospective du grand artiste britannique David Hockney.

Cet artiste est l’un des plus influents et populaires au monde. Né à Bradford au Royaume-Uni en 1937, il a étudié au sein de la Bradford School of Art et du Royal College of Art de Londres, avant de réaliser certaines des œuvres les plus célèbres de ces 60 dernières années dans le domaine de l’art contemporain. 

Depuis sa première exposition rétrospective organisée au sein de la Whitechapel Art Gallery de Londres en 1970 alors qu’il n’avait que 33 ans, l’artiste n’a cessé de susciter l’intérêt des critiques comme celui du public. S’inspirant de nombreuses sources, dont l’imagerie populaire et les œuvres de maîtres anciens et modernes, le travail de David Hockney porte sur les grands classiques de l’art (natures mortes, portraits et paysages) et sur sa grande obsession : la représentation et la perspective. Il s’est toujours montré avant-gardiste et audacieux en remettant en question notre perception du monde. Il a également mis en avant dans ses œuvres la multiplicité des possibilités dans les domaines traditionnels de la peinture, de la gravure et du dessin, mais aussi dans son utilisation plus contemporaine de la photographie et des technologies numériques. 

En près de 9 sections retraçant sa carrière du milieu des années 1950 à aujourd’hui, les œuvres présentées dans cette exposition proviennent principalement de la collection de la Tate au Royaume-Uni mais aussi de collections particulières. Celles-ci illustrent le parcours unique de David Hockney grâce aux nombreuses façons dont il a interrogé la nature, ce qui nous entoure et la représentation de ses créations d’étudiant prometteur, jusqu’à ses chefs-d’œuvre reconnus comme ceux d’un des plus grands artistes vivant. 

Aix-en-Provence est la dernière étape d’une itinérance ayant conduit l’exposition au Palais des Beaux-Arts (Bozar) de Bruxelles (Belgique) à automne 2021, au Kunstforum de Vienne (Autriche) au printemps 2022, et au Kunstmuseum de Lucerne (Suisse) à l’automne 2022.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot

Willy Ronis : se retrouver

Musée de Pont-Aven
Du 4 février au 29 mai 2023

En partenariat avec la Médiathèque du Patrimoine et de la Photographie


Heurtée de plein fouet par la crise sanitaire en 2020, la société française a lentement reconquis les espaces de liberté et renoué avec un lien social fragilisé mais toujours présent et nécessaire. Ce n’est pas la première fois dans son histoire que le lien social tangue, vacille, se délite parfois mais une fois l’acmé de la crise dépassé, l’envie reprend de se rassembler entre amis, en familles, lors de fêtes, dans les bistrots et autres lieux de sociabilité…
Partant de ce postulat, le fil rouge des retrouvailles a naturellement conduit le Musée de Pont-Aven à organiser une exposition du grand photographe humaniste Willy Ronis. Une sélection de quelque 120 photographies ainsi que des documents d’archives, mêle ainsi instantanés du quotidien et grands événements, comme autant de témoignages des secousses vécues par la société du XXe siècle et des retrouvailles tant espérées par chacun.
Le parcours se propose de contextualiser la production photographique de Willy Ronis, entre travaux spontanés, reportages conçus pour un commanditaire et créations personnelles en tant que photographe- illustrateur indépendant. L’exposition emmène donc le visiteur dans un voyage visuel et musical au cœur des retrouvailles captées par l’œil affectueux, mais sans mièvrerie, de Willy Ronis, photographe libre et indépendant.

Attachée de presse : Vanessa Leroy
vanessaleroy@observatoire.fr
+33 7 68 83 67 73
T @VanessaLeroyObs
L vanessa-leroy-4b36bb67

Sur le fil

MusVerre, Sars-Poteries
Du 11 février au 20 août 2023

Les fils de verre se croisent et s’entrecroisent, l’extrême finesse de la matière se révèle et se dérobe… transparence et illusion captent et trompent les sens. Prêts extérieurs et recours aux collections permanentes alimenteront cette promenade poétique à la découverte d’un matériau inouï, aux propriétés surprenantes.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Aristide Maillol (1861-1944) : la quête de l’harmonie

La Piscine, Roubaix
Du 25 février au 28 mai 2023

Très présent à Paris grâce aux bronzes implantés dans les jardins du Carrousel par Dina Vierny et André Malraux, ouvrant avec Île-de-France la galerie de sculpture de La Piscine, le catalan Aristide Maillol apparaît comme un sculpteur aussi incontournable que mal compris et mal connu.
Fruit de plusieurs années de recherches menées grâce au soutien de la Fondation Dina Vierny, cette exposition propose une lecture renouvelée de Maillol : celle d’un travailleur probe et acharné, qui fait, défait, refait et bâtit un grand œuvre à partir d’un corpus réduit de formes. L’exposition dévoile ce processus créateur, parfois interprété à tort comme la répétition continuelle d’un même idéal féminin, alors que les recherches formelles uniques de Maillol se déclinent dans un perpétuel renouvellement.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Complètement marteau ?

Des marteaux de porte d’exception pour la serrurerie d’art Fontaine, 1925

La Piscine, Roubaix
Du 18 février au 21 mai 2023

En parallèle de l’exposition Aristide Maillol : La quête de l’harmonie, le musée de Roubaix revient sur une commande d’exception à laquelle l’artiste participa. En 1925, la maison Fontaine et Cie, entreprise familiale de quincaillerie et serrurerie décorative fondée en 1740, est dirigée par deux frères, Henri-Xavier et Lucien Fontaine, qui cherchent, en faisant appel à des sculpteurs de renom, à moderniser la production et à développer une gamme prestigieuse destinée à une élite aisée et raffinée.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Odette Lepeltier (1914-2006) : forme et couleur

La Piscine, Roubaix
Du 18 février au 21 mai 2023

Parmi les grandes figures féminines de la céramique du XXe siècle, Odette Lepeltier (1914-2006) reste une référence encore trop peu connue. Aux côtés de Colette Guéden, de Louise-Edmée Chevallier ou encore de Guidette Carbonell, elle fait partie de ces femmes artistes qui ont contribué, après-guerre, au renouveau avec la ronde- bosse et la couleur. Odette Lepeltier pratiqua la céramique en sculpteur : ses vases en faïence prennent la forme de figures féminines, ses décors inspirés de la nature sont modelés en terre, puis peints à l’émail stannifère.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Robert Droulers (1920-1994) : l’échappée belle

La Piscine, Roubaix
Du 18 février au 21 mai 2023

Artiste autodidacte né à Lille en 1920, issu d’un milieu bourgeois, Robert Droulers peint dès son adolescence, d’abord sur le motif dans la région lilloise et en Belgique, puis, à partir des années 1950, davantage en atelier. S’orientant alors vers la peinture abstraite, Droulers expose au Salon des Réalités Nouvelles et fréquente les artistes que la postérité rassemblera sous le vocable de Groupe de Roubaix, mais aussi les membres de l’Atelier de la Monnaie à Lille. Eugène Leroy devient un ami et un fidèle soutien. Habitant Lambersart avec sa famille de 1954 à 1964, Robert Droulers est employé comme cadre dans l’entreprise textile familiale. Travaillant le jour, il consacre ses nuits à la peinture, explorant l’expressionnisme, le cubisme et l’orphisme, et expose dans les galeries à Lille, Bruxelles et Roubaix. Suite à une expropriation du terrain, Droulers cesse en 1964 son activité d’industriel textile et quitte définitivement le Nord pour la Provence où la lumière radicalement nouvelle et la fréquentation de plusieurs poètes modifient profondément son art. La maison qu’il achète et restaure à Murs et pour laquelle il conçoit du mobilier constitue sa nouvelle œuvre. De 1973 à 1980, Droulers habite Aix-en-Provence avant de partir pour Saint-Rémy-de-Provence.

Les musées Estrine et La Piscine s’associent pour produire une exposition d’envergure en deux volets concomitants explorant la diversité des médiums abordés par cet artiste polyvalent : dessins (encres, aquarelles, gouaches) mais aussi collages et estampes (monotypes, linogravures, pointes sèches), peintures (sur bois ou sur toile) mais aussi oeuvres en volume (sculptures, textiles, mobilier, architecture).

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Marc Alberghina : Chronos

La Piscine, Roubaix
Du 18 février au 21 mai 2023

Vivant et travaillant à Vallauris, Marc Alberghina (né en 1959) explore les nombreuses relations entre les racines méditerranéennes de la cité et le glorieux passé de son industrie faïencière. Son usage de la céramique est totalement au service d’une narration autour de thématiques existentielles et environnementales. Techniquement, l’artiste réactive des procédés de décoration et de façonnage typiques de la faïence vallaurienne. Pour cette première exposition personnelle à La Piscine de Roubaix, Marc Alberghina propose des œuvres totalement inédites, conçues pour dialoguer avec les espaces du musée. Le projet associe plusieurs formes symboliques. La première est une figure féminine allongée et en partie immergée dans le bassin central. A la fois Déesse-Mère et Ophélie, à travers elle, l’artiste relate la menace écologique qui plane sur nous.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Vincent Tavernier : figures libres

Belles feuilles & petits papiers

La Piscine, Roubaix
Du 18 février au 21 mai 2023

Dans les deux cabinets de dessins du premier étage du bassin, La Piscine présente tous les trois mois des oeuvres sur papier : dessins, gravures, collages, photographies, aquarelles, affiches estampes, lavis…


« Je ne trace pas, je détoure »
Vincent Tavernier est né à Saint-Germain-en-Laye en 1978. Après des études de maquettiste à EDTA Sornas à Paris, Vincent Tavernier entre à l’école des Beaux-Arts de Versailles où il apprend plus particulièrement la gravure en taille d’épargne, incité à cette technique par son admiration pour le mouvement Die Brücke et l’art d’Emil Nolde. Après son diplôme, il intègre l’atelier du plasticien Damien Valero, à Vincennes, où il enrichit sa pratique en s’initiant à la taille douce.
Ses œuvres sont des instantanés de scènes quotidiennes ou des images de mondes singuliers, créées au gré de ses émotions, de ses sensations, aujourd’hui dans une grammaire plastique élargie à la peinture et à tous les domaines de l’estampe.

Attachée de presse : Vanessa Ravenaux
vanessa@observatoire.fr
+33 7 82 46 31 19
T @VanessaRavenaux

Drawing Now Art Fair

Le Salon du dessin contemporain, 16e édition

Carreau du Temple, Paris – Du 23 au 26 mars 2023

Drawing Now Art Fair est la première foire d’art contemporain dédiée au dessin en Europe, créée en 2007.
Elle accueille chaque année plus de 70 galeries internationales sélectionnées par un comité indépendant. Ces galeries présentent plus de 300 artistes et près de 2 000 œuvres, représentatives de la diversité du dessin de ces 50 dernières années à aujourd’hui. Collectionneurs et amateurs d’art sont invités à découvrir les œuvres d’artistes émergents et plus établis.

Attachée de presse : Aurélie Cadot
aureliecadot@observatoire.fr
+33 6 80 61 04 17
T @aurelie_cadot
L aureliecadot